BROCHETTES de MOULES de BOUCHOT, en persillade


Souvent, j’ai vu mon Père faire cette recette, qu’il avait trouvée à l’époque dans un quotidien. On peut la déguster en apéritif ou la servir comme entrée. Un peu longue à réaliser, parce qu’il faut embrocher les moules sur des piques fruits en bois. Mais le résultat en vaut la peine !

Brochettes de Moules de bouchot

Pour 2 personnes

  • 1 ½ litres de Moules de Bouchot
  • 2 œufs
  • De la chapelure
  • Du poivre
  • Un bottillon de persil
  • Un bottillon de cerfeuil
  • 3 à 4 gousses d’ail dégermées
  • Un filet d’huile d’Olives
  • Du beurre

Préparation

Grattez les moules, retirez toutes les coquillages se trouvant sur la coquille, élimez toutes les moules qui vous semblent « pas catholique ». Les lavez dans un cul de poule rapidement, les égouttez. Versez les moules dans un grand faitout tel quel, sans rien d’autre pour les faire ouvrir, couvrir pour récupérer le jus qui servira pour une autre préparation.

Moules embrochées sur des piques fruits en bois

Embrochez les moules sur des piques fruits en bois. Préparez deux grandes assiettes, une pour les œufs, l’autre pour la chapelure. Battre les œufs en omelettes.  Une fois toutes les brochettes confectionnées, les passer dans l’œuf battu, ensuite dans la chapelure. L’idéale est de faire çà à deux « non, ne cherchez pas autre chose… ! »

Poêlez les Moules

Dans une grande poêle anti-adhésive, versez un filet d’huile d’olives, et un bon morceau de beurre. Il faut saisir la brochette sans trop la  faire cuire, sinon elle va sécher. Recommencer l’opération jusqu’à extinction de vos brochettes en rajoutant à chaque un morceau de beurre. Réserver au chaud 50°.

Persil, cerfeuil, ail

Ciselez finement au dernier moment le persil, et le cerfeuil, ainsi que l’ail. Rajoutez un peu de beurre dans votre poêle et versez l’ail faire suer 2 minutes, rajoutez le persil et le cerfeuil, servir aussitôt.

Il y a une concurrente à la moule de bouchots, c’est la moule de filière. La moule de filière grossit sur de longs fils flottants en mer.  Elles sont donc toujours dans l’eau et elles grandissent rapidement. Mais pour les connaisseurs, ce n’est pas la même chose …

Les moules de filière, les moules qui sont cultivées sur cordages en pleine mer vont, elles, être,  beaucoup plus grosses puisqu’elles sont toujours en train de se nourrir, mais elles ne seront pas aussi bonnes au point de vue du gustatif.

Et la bonne saison pour manger les moules, c’est justement maintenant. Les moules femelles pondent au printemps, donc je vous dis… fin mars, début avril, et ensuite on (ne) mangera ces moules-là que l’année d’après à partir du quinze juin. Bien sûr, où les moules sont meilleures, c’est l’été, grâce au soleil comme je vous ai expliqué, qui va donner ce bon goût à la moule de bouchots.

La culture de la moule s’appelle la mytiliculture, en France les moules sont cultivés : sur des bouchots, des poteaux verticaux enfoncés dans une zone côtière, couvert de cordes enroulées, portant les moules, et un filet qui empêche les moules de se décrocher. Cette technique nécessite un fort intervalle entre les marées basse et haute, car les poteaux doivent être couverts à marée haute et découverts à marée basse. Plusieurs pays Ireland, Hollande, Italie, cultivent les moules mais sur des cordes.

Une réflexion sur “BROCHETTES de MOULES de BOUCHOT, en persillade

  1. En plein mode finger food ?
    T’as raison, c’est dans l’air du temps, et c’est tellement sympa !
    Tes brochettes de moules, c’est vraiment une excellente idée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s