SUCRE VANILLE


 

Ingrédients pour 1 kg de sucre vanillé

  • 1 kg de sucre semoule
  • 30 à 40 gousses de vanille déjà utilisées

Je n’achète jamais de sucre vanillé, je le fais moi-même. C’est très simple, lorsque je me sers de gousse de vanille, fendue en deux et dont j’ai récupéré les graines, je conserve la gousse que je mets dans un boite en plastique avec du sucre dessus qui va le parfumé.

Mettez les gousses de vanille dans en boite.

Je laisse l’osmose se faire pendant un mois ou deux, ensuite je le pulvérise avec mon robot muni du couteau en plastique. En effet, la gousse de vanille contient encore de l’humidité et le sucre se cristallise au contact des gousses, c’est la raison pour laquelle, je le broie.

Versez le sucre semoule dessus, fermez hermétiquement

A utiliser dans toutes les pâtisseries, les yaourts …  Je conserve mes gousses de vanille dans un bocal à confiture « Parfait » avec 5 cl de vieux rhum brun, ceci pour éviter qu’elles se dessèchent.

Histoire de la vanille :

La “fleur noire” des Aztèques

L’histoire de la vanille est associée à celle du chocolat. Les Aztèques, et auparavant les Mayas, agrémentaient de vanille une boisson épaisse à base de cacao. Les Aztèques appelaient cette boisson, destinée aux nobles et aux guerriers, Xocoatl. Ils ne cultivaient cependant eux-mêmes ni le cacao, ni la vanille, en raison d’un climat inadapté. Ces denrées de luxe provenaient d’un commerce avec les régions voisines. La connaissance agronomique de la plante qui produit la vanille leur faisait probablement défaut car ils appelèrent l’épice tlilxochitl, ce qui signifie « fleur noire » alors qu’il aurait été plus logique de la nommer « fruit noir ».

Portrait d’Edmond Albius devant des lianes de vanille paru en 1863 dans l’Album de l’île de la Réunion d’Antoine Roussin.

La première pollinisation artificielle du vanillier est réalisée en 1836 au jardin botanique de Liège par le naturaliste belge Charles Morren, puis en 1837 par l’horticulteur français Joseph Henri François Neumann.

Ce n’est cependant qu’en 1841 qu’un jeune esclave réunionnais de douze ans, Edmond Albius, crée le procédé pratique encore utilisé de nos jours. Cette méthode de pollinisation, dont Jean-Michel-Claude Richard tente de s’approprier la paternité, fait de l’île Bourbon (aujourd’hui La Réunion) le premier centre vanillier de la planète quelques décennies seulement après l’introduction de l’orchidée sur place en 1819. À l’abolition de l’esclavage en 1848, on donne au jeune Edmond le patronyme d’Albius, en référence à la couleur “blanche” (alba) de la fleur de la vanille.

La vanille a aussi été longtemps cultivée à la Guadeloupe et à la Martinique; mais avec le recentrage de l’agriculture sur la canne et la banane, elle a pratiquement disparu – comme de nombreuses autres espèces autrefois florissantes – pour être remplacée par des importations…

Source : Boutik Vanille ICI

2 réflexions sur “SUCRE VANILLE

  1. Et pour les plus gourmand(e)s ou pour en faire un dessert plus sophistiqué, n’hésitez pas à le napper d’une crème anglaise bien vanillée qui s’harmonisera parfaitement avec la vanille de la crème de marrons.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s