Les BULOTS


Ingrédients pour 4 personnes

 

  • 2kg de bulots vivants
  • ½ litre de vin blanc sec
  • 20 cl de vinaigre blanc
  • 2litres d’eau
  • 100 gr d’oignons
  • 100 gr de carottes
  • 100 gr de céleri en branche
  • 1 bouquet garni (thym, laurier, romarin, queue de persil)
  • 1 cuiller à thé de piment d’Espelette
  • Poivre du moulin
  • 150 gr de gros sel (de Guérande) + 40gr pour la cuisson des bulots
  • 5 cuillères à café de graines de moutarde (c’est mon petit truc)
Bulots

Bulots

Mettre les bulots dans un cul de poule avec les 150 grammes de gros sel. Laisser dégorger pendant 4 à 5 heures.

Faire dégorger les bulots dans du gros sel.

Faire dégorger les bulots dans du gros sel.

Lavez les bulots plusieurs fois.

Lavez les bulots plusieurs fois.

Ensuite les laver plusieurs fois, jusqu’au moment ou l’eau de lavage est claire. Enlever éventuellement les carapaces qui se trouvent sur les dos des bulots.

Mettre en cuisson le court bouillon.

Mettre en cuisson le court-bouillon.

Quelques heures avant, mettre en cuisson le court-bouillon. Tailler les légumes en mirepoix grossier. Déposez dans le faitout les légumes, les deux litres d’eau, et le demi-litre de vin blanc sec, saler avec les 30 grammes de gros sel, poivrer (5 à 6 tours de moulin), le piment d’Espelette, les graines de moutarde, le bouquet garni. Faire cuire le court-bouillon ¾ d’heure, refroidir le court-bouillon.

Versez les bulots dans la marmite froide, et compter 30 à 40  minutes de cuisson lorsque l’ébullition à repris. Laisser refroidir les bulots dans le court-bouillon, jusqu’au lendemain. Déguster, avec un aïoli ou avec du beurre ½ sel.

Laisser refroidir les bulots dans le court bouillon.

Laisser refroidir les bulots dans le court-bouillon.

Note de l’auteur :

Pour les amateurs de gastéropodes marins, appelé aussi « Buccin » . Le bulot est un animal marin absolument hors du commun, doté d’une magnifique coquille torpillée, ce mollusque cuirassé est capable de s’accrocher à tout type de surface, une véritable sangsue d’eau de mer ! Ce gastéropode est d’une beauté à couper le souffle, si mou, si appétissant. Le bulot, ou plus communément appelé bigorneau, et restera surtout le gastéropode le plus féroce que les sept mers on du connaitre. La prochaine fois que vous en trouverez un dans votre assiette, respect, s’il avait eu envie, c’est lui qui aurait pu vous manger.

NB : les graines de moutarde  m’ont été ramenées des îles, mais on en trouve, dans Paris :

  • IZRAEL 30, rue François Miron 75004 (toutes les épices du monde, une vielle boutique). C’est le quartier des halles (un de mes restaurants préférés Le LOUCHEBEM, 31 rue Berger 75001).

2 réflexions sur “Les BULOTS

  1. sur les conseils de ma vendeuse en poissonnerie au Leclerc : quand l’eau bout j’ajoute une cuillère à soupe de moutarde armora puis je mets mes bulots à cuire après les avoir bien rincés et je peux vous dire que ça leur donne un bon goût

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s