HOMARD AUX MORILLES & VIN JAUNE

Ingrédients pour 2 personnes

  • Un homard Européen de 1 kg
  • 20 Morilles
  • 62 cl de vin jaune du Jura
  • 20 cl de crème fleurette
  • 40 cl de jus des morilles déshydratés
  • 150 gr d’échalote
  • 20 gr de beurre
  • 50 gr de beurre pour monter la sauce
  • Huile d’olives
  • Un bouquet garni (Thym, Sarriette, d’Estragon, Romarin)
Homard au Vin jaune, et aux Morilles

Homard au Vin jaune, et aux Morilles

Préparation des Morilles

Trempez les Morilles, ébouillantez le homard dans 6 lt d'eau.

Trempez les Morilles, ébouillantez le homard dans 6 lt d’eau.

La veille au soir, faire réhydrater les morilles séchées dans 40cl d’eau tiède, jusqu’au lendemain. Filtrez l’eau de trempage dans un chinois étamine et avec une mousseline. Il y a du sable dans les morilles, c’est vraiment très désagréable lorsque çà « croque » sous la dent, lors du repas.

Préparation et mise en cuisson  du Homard

Cuire la carcasse du Homard, filtrer le jus

Cuire la carcasse du Homard, filtrer le jus

Dans un grand faitout, mettre 6 litres d’eau froide. Portez à ébullition. Lorsque l’eau boue à gros bouillon, plongez dans le faitout le homard tête en avant. Remettre le couvercle et cuire à grosse ébullition pendant 3 mn. Sortez le homard du faitout avec une écumoire. Séparez les deux pinces du corps, enlevez les petites pattes.

Dissocier le rostre [la tête du homard de la queue]. Coupez à l’aide d’un gros couteau le rostre en deux dans le sens de la longueur, puis en deux dans la largeur. Dans une sauteuse, mettre 1 cuiller à soupe d’huile d’olives 10 gr de beurre, chauffez la matière grasse et déposez le rostre du homard, ainsi que les petites pattes, le corps du homard. Colorez vivement les morceaux, ajouter les 150 gr d’échalote, déglacez avec 62 cl de vin jaune du Jura.

Portez à ébullition, et flambez le vin jaune (pour enlever le goût d’alcool). Rajouter le jus de réhydrations des morilles 40 cl, le bouquet garni, faites cuire de façon à réduire ce jus de ¾. Passer le jus au chinois étamine, réservez.

Terminer la cuisson des Homards.

Sauter les morceaux de Homard, terminez la sauce aux Morilles

Sauter les morceaux de Homard, terminez la sauce aux Morilles

Cassez les 2 pinces du homard avec un gros couteau. Faire chauffer dans un sautoir, dans 1 cuillère à soupe d’huile, et 10gr de beurre, sauter les morceaux à feu vif dans un sautoir. Salez et poivrez généreusement. Réservez au chaud.

Finition de la sauce aux morilles

Versus le jus de la sauce aux morilles que vous avez réservez, les 20 cl de crème fleurette, mettre dans une casserole à feu vif, goûtez, et rectifier  l’assaisonnement en sel et en poivre, laisser réduire jusqu’à consistance nappante. Monter la sauce au beurre avec 50 gr. (cette opération à pour but de rendre la sauce onctueuse, brillante, et de faire ressortir les saveurs). De moins point de vue elle est « prépondérante ».

Dressez les médaillons de homard, ainsi que les pinces dans une assiette, arrosez avec la sauce aux morilles.

Note de l’auteur :

C’est le début de la saison du homard, la pêche réglementée à lieu de mi-juin à fin septembre. Les prix restent « abordable » 21€ le Kg, pour des homards Européen de +1 Kg. Si vous achetez des homards, d’abord s’assurer qu’ils sont bien vivants, avec le 2 pinces. Ensuite selon la recette que vous allez faire, prendre un mâle ou une femelle. La femelle à dans son corps le corail vert pour la sauce (ce corail deviendra rouge  lorsqu’il sera soumis à la chaleur), et donnera une saveur exceptionnelle à votre plat.

Cette recette, traîne sur le net depuis déjà un bout de temps, la plupart des internautes ont recopié mot à mot la recette Je me suis donc inspirée du contenu. J’ai revisité la recette telle que la voyait. Notamment les œufs que j’ai supprimés.

 

VIN JAUNE du JURA

Le Clavelin ne contient que 62 cl. Cette originalité s’expliquant par le fait qu’un litre de jus de raisin se réduit globalement à 62 cl de vin jaune à la fin de son vieillissement. Le clavelin est la seule bouteille autorisée pour le conditionnement du Vin Jaune. Vin exceptionnel, certaines de ses bouteilles sont plus que centenaires. La plus ancienne dégustée était de 1774 ! Lire la suite Ici

HOMARD THERMIDOR

Ingrédients pour 2 personnes (pour les fêtes…)

  • 2 homards Breton de 800 gr chacun
  • Le corail des homards, les entrailles, le jus du homard
  • Beurre ½ sel (20 gr de beurre doux et 5 gr de fleur de sel de Guérande…)
  • Une cuiller à thé de moutarde de Dijon et de moutarde à l’ancienne
  • Poivre du moulin (Penja du Cameroun)
  • Une tranche de pain de mie en chapelure
Homard thermidor

Homard thermidor

Coupez les homards vivants en deux (c’est la phase de la recette, la plus difficile…) en commençant par enfoncer un couteau pointu dans le rostre (la tête) pour trucider le homard. « Non ! Il ne souffre pas ».

Nos deux Homards, prêts à passer au four

Nos deux Homards, prêts à passer au four

Fendez le Homard en deux.

Fendez le Homard en deux.

Continuez en coupant le homard dans le sens de la queue, et terminer par la tête. Retirez les pinces et les réservez, les ouvrir à l’aide d’un couteau de chef, en tapant un coup sec sur le haut de la pince, en exerçant une rotation pour décoller la chair de la pince. Si le homard est du sexe féminin, récupérez le corail, les entrailles, pour confectionner la sauce.

Récupérer le corail, les entrailles, le jus du homard.

Récupérer le corail, les entrailles, le jus du homard.

Passez la mixture au robot, et au chinois.

Passez la mixture au robot, et au chinois.

Dans une grande poêle, mettre un filet d’huile d’olives, faire chauffer sur feu vif. Ajoutez les deux ½ homards. Saisir, salez et poivrez. Couvrir quelques minutes, en baissant le feu, la chair des homards doit-être juste raidies. Retournez les homards à mi-cuisson. Décollez la chair des ½ homards avec une petite cuiller, et taillez cette chair en médaillon. Réservez.

Enfournez les homards avec les pinces, préalablement cassées.

Enfournez les homards avec les pinces, préalablement cassées.

Dans un blinder, ajoutez la moutarde, le jus de cuisson, le corail « vert », le jus du homard lorsque vous l’avez séparé en deux, du sel et du poivre, éventuellement du piment d’Espelette. Mixer le tout, et réservez. Placez les homards dans un plat à gratin.

Placez les homards dans un plat à gratin.

Placez les homards dans un plat à gratin.

Dans un plat allant au four, entreposer les ½ homards, les pinces. Nappez chaque ½ homard avec la sauce et parsemez de chapelure. Préchauffez le four sur position grill entre 180 et 200°, tout dépend de la « performance » calorifique de votre four. Dans tous les cas surveillez attentivement la cuisson. Dès que, il y a du jus qui s’écoule de la carapace des homards, c’est cuit. La cuisson au four de la sauce au « corail vert » va provoquer une réaction, le corail va rougir sous l’action de la chaleur « chitine ».

Note de l’auteur :

La cuisson au grill ou au barbecue implique que l’on tue les homards avant la dite cuisson. On peut les bouillir pendant 2 minutes, ou on peut les tuer à l’aide d’un couteau. Utiliser un gros couteau bien coupant, le placer sur la rainure horizontale de la tête du homard et presser rapidement et fermement. Cela brisera la colonne vertébrale du homard, qui mourra rapidement et sans souffrances.

J’avoue avoir été un peu déçu, par ce plat. J’aurais du suivre ma 1ère idée, ébouillanter mes homards, mais je ne suis pas sur que cette solution ait été la bonne. Je pense que j’ai pêché par excès de confiance, sur de ma recette, mais en réalité j’aurais mieux fait de  » creuser  »  un peu plus la recette, pas assez de sauce lors de la cuisson. Alea jacta est …

HOMARD AUX TRUFFES EN COCOTTE LUTEE

 

Ingrédients pour 2 personnes

Homard en cocotte lutée

Préparation de la cocotte lutée

  • 1 homard femelle de 1kg
  • 25 gr de truffes coupées en dés, ou de pelure de truffes
  • 1 bouquet garni (thym, laurier, queue de persil, un brin d’estragon)
  • 10 marrons frais épluchés
  • 10 cl de bouillon de volaille
  • 40 gr de beurre
  • 4 copeaux de tomates confites
  • 1 cuiller à soupe d’huile d’olives
  • 8 feuilles de Basilic
  • 1 gousse d’ail
  • 1 brin de romarin
  • 1 étoile de Badiane
  • Sel et poivre du moulin
  • 1 pincée de curry

Pour la pâte à luter

  • 200 gr de farine
  • 1 œuf entier
  • 1 pincée de sucre
  • 1 pincée de sel

Pour le fumet

  • 2 cuillers à soupe d’huile d’olives
  • 1 échalote pelée
  • ½ oignon
  • ½ carotte
  • ½ branche de céleri
  • ½ bulbe de fenouil
  • 1 gousse d’ail
  • 1 bouquet garni
  • 1 étoile de badiane
  • 1 pincée de safran
  • 1 pincée de graines de fenouil
  • 5 grains de poivre
  • 4 copeaux de tomates confites
  • 1 cuiller à café de concentré de tomate
  • sel

Préparation

Attachez les pinces du homard

Plongez-le homard 4 minutes dans une marmite d’eau bouillante, contenant 4 litres d’eau, salez à 10 gr par litre au gros sel de Guérande. Égouttez-le. Séparez la tête et la queue. Coupez la queue en 4 morceaux égaux, sans enlever la carapace. Découpez la tête en morceaux, récupérer le corail ( le vert qui est à l’intérieur) et réservez .Décortiquez les pinces et conservez tous les morceaux, de carapace pour le fumet. Pour décortiquer les pinces, se servir d’un grand couteau de chef, et donner un coup sec sur la tranche de la pince. En principe, elle va se fendre dans le sens de la hauteur. Il ne reste plus qu’à enlever la carapace.

Découpez le homard en tronçons, décortiquez les pinces

Préchauffez le four à 200°. Faites fondre 40 gr de beurre dans une casserole jusqu’à qu’il blondisse. Faites-y dorer les marrons. Ajoutez le bouquet garni, le bouillon de volaille, poivrez et portez à ébullition. Faites quelques trous dans une feuille de papier sulfurisé et couvrez-en les marrons. Enfournez et faites cuire pendant 20 minutes.

Préparez la pâte à luter

Préparer la pâte à luter : dans un robot, versez la farine, 1 œuf entier, 1 pincée de sel, et 1 pincée de sucre. Mélangez à petite vitesse jusqu’à ce que la pâte soit homogène. Formez une boule et réservez-la au réfrigérateur.

Ingrédients pour le fumet

Préparez le fumet : coupez en fines rondelles l’échalote, l’oignon, la carotte, le céleri, et le fenouil. Dans une sauteuse, versez 1 cuiller à soupe d’huile d’olives, ajoutez l’échalote, l’oignon, la carotte, le céleri, le fenouil, l’ail et le bouquet garni, salez et poivrez. Faites-les suer à feu doux. Versez une 1 cuiller à soupe d’huile d’olive dans un grand sautoir. Lorsqu’elle est bien chaude, faites-y revenir les morceaux de carapace jusqu’à ce qu’ils soient bien rouges. Versez-y les légumes, couvrez de bouillon de volaille à hauteur, ajoutez l’étoile de badiane, le safran, les grains de poivre et de fenouil, les copeaux de tomates confites (à défaut de la tomate fraîche), et le concentré de tomate. Salez, mélangez, couvrez et laisser mijoter à petits frémissements pendant 15 à 20 minutes. Passez ce fumet au chinois, en pressant pour en extraire tous les sucs, et réservez-le. Augmentez la température du four à 250°.

Cuire le jus une vingtaine de minutes à petite ébullition à couvert

Passez au chinois étamine, et foulez avec un pilon

Passez le jus au chinois, réduire et dépouillez

Préparez le beurre de corail : travailler le corail du homard avec 40 gr de beurre ramolli pour obtenir une pommade homogène. Réservez au réfrigérateur pour le faire durcir.

Amalgamez 40 gr de beurre pommade, avec le corail du homard

Salez et poivrez les morceaux de homard. Poudrez-les de curry. Versez une cuiller à soupe d’huile d’olives dans une poêle. Lorsqu’elle est bien chaude, faites-y revenir les tranches de homard jusqu’à ce que la carapace soit bien rouge. Sortez-les de la poêle et réservez-les. Faites revenir rapidement les pinces décortiquées, sortez-les et réservez-les.

Mettre dans la cocotte tous les ingrédients, le homard, le jus…

Versez le fumet de homard dans une cocotte en verre. Déposez-y les morceaux de homard, les marrons, la gousse d’ail, le romarin, l’étoile de badiane, les 4 copeaux de tomates confites et la truffe coupée en dès. Répartissez le beurre de corail sur les tranches de homard. Parsemez des 8 feuilles de basilic. Couvrez et lutez la cocotte. Passez le dernier œuf battu au pinceau sur la pâte pour la dorure. Enfournez et faites cuire pendant 12 minutes à 250°.

Luter la cocotte avec la pâte

Servez directement dans la cocotte et retirez la pâte à luter devant les convives.

Recette de Joël Robuchon

Note de l’auteur :

Chez le poissonnier on peut trouver côte à côte du homard du Maine (Américain) et du homard européen (Français et Breton). Vous vous apercevrez facilement que les prix ne sont pas les mêmes, le homard américain étant moins cher que le homard européen. Cette différence de prix se justifie avant tout par le fait, que le homard breton est bien meilleur que le homard américain. Sachez donc faire la différence surtout lorsque votre poissonnier semble lui ne plus savoir la faire quand il vous fait payer un homard américain au prix d’un homard européen. Pendant la première année de sa vie, le homard muera 4-5 fois.

Les femelles doivent être cuite plus longtemps car leur chair est différente . Mais comment, quand vous achetez un homard, savoir si celui-ci est un mâle ou bien si c’est une femme ? Sous l’abdomen, vous verrez des appendices qui ressemblent à de petites nageoires. Il y en a 5 paires. La première paire (la plus proche de la tête), est différente des quatre autres et peut permettre de différencier le mâle de la femelle. Chez le mâle, cette première paire est grosse, dure et blanchâtre. Chez la femelle, cette première paire est petite et molle.

Les deux petites appendices sous l’abdomen, pour reconnaitre une femelle.

http://www.recettehomard.com/reconnaitre-les-males-des-femelles#comment-674